Histoire d'une passion

C'est l'histoire d'une passion entre les Chevaliers de l'Onde et la Sorgue.   

  
                                                   

                               "Rivière trop tôt partie,

                           d'une traite, sans compagnon,

                           Donne aux enfants de mon pays

                           le visage de la passion".

                                                                       René Char

 

Tout commence en 1994. Du 6 au 9 janvier, de très abondantes pluies tombent sur le Vaucluse, et notamment sur le bassin des Sorgues. Le niveau d'eau monte dangereusement sur la commune du Thor, au point d'envahir plus de 150 habitations les 11, 12 et 13janvier. Puis avec le retour du soleil,  la décrue s'amorce, le danger s'éloigne; c'est désormais l'heure de la réflexion pour prévenir de tels risques.

Le 19 mars 1994 est créée la première association de défense des riverains du Thor : l'A.T.R.S., qui va s'investir auprès de la mairie, afin de réaliser une digue de protection des habitations menacées, et s'emploie  ensuite à la surveiller et l'entretenir.

En juin 1995, l'A.T.R.S. organise le premier nettoyage de la Sorgue avec 27 personnes présentes.

L'opération est répétée les années suivantes et le nombre de participants grossit  (52 en juin 1996, 120 en juin 1997).

En mars 1998, L'A.T.R.S. devient association de défense de l'environnement. Six communes en font partie : Fontaine-de-Vaucluse, Lagnes, Saumane, L'Isle-sur-la-Sorgue, le Thor et Velleron. Elles se réunissent sous la bannière des "Chevaliers de l'Onde" sous la présidence de Yvan Fernandez, le secrétaire étant Charles Pommel, le trésorier Maurice Ricard.

 Le 13 Juin 1998, 700 chevaliers et 150 enfants participent au grand nettoyage annuel de la Sorgue.

A partir de cette date et jusqu'en 2008, 10 autres communes vont rejoindre l'association, après acceptation en conseil municipal.

Aujourd'hui, chaque nettoyage regroupe plus de 1000 personnes avec 250 à 300 enfants, 25 entreprises de travaux publics et autres, de fidèles sponsors et des autorités de tutelle qui nous épaulent.

Pourquoi ce nom des "Chevaliers de l'Onde"?

Nous avons puisé l'expression dans le répertoire  de notre ami Renaud Séchan, chanteur, poète et aussi pêcheur amoureux de la Sorgue, qui a écrit une chanson : "Tant qu'il y aura des ombres" dans laquelle il parle des poissons qui peuplent notre rivière.

Tant qu'il y aura des ombres / Des truites et des vandoises/

[...] Nous les chevaliers de l'onde/ Garderons le coeur turquoise

Puis un jour de 2010, Michel Fuillet, lors d'une journée de fête de la Sorgue, vient à notre stand en compagnie de Madame Danielle Mitterrand nous présenter à Monsieur Renaud, qui va nous donner sa bénédiction quant à l'utilisation  de sa chanson comme nom de notre association.

Depuis, l'eau a coulé sous les ponts de la Sorgue, et nous avons diversifié nos actions.

Ce sont d'abord des interventions dans les établissements scolaires, et notamment une étroite collaboration avec les lycées agricoles dont les sections "paysagiste" et "forestière" viennent effectuer leurs travaux pratiques en bord de Sorgue.

Nos interventions concernent également les réhabilitations des frayères et le suivi piscicole en étroite concertation avec  l'union département de pêche en Vaucluse.

Nous nous sommes investis également dans la remise en service de notre patrimoine comme la roue de la Garancine au Thor et le lavoir de St Saturnin-lès-Avignon.

Nous nous sommes également employés à la réhabilitation des secteurs de rivières à Monclar au Thor, à Reydet à l'Isle-sur-la-Sorgue et au canal de Crillon à Velleron : de telles réalisations ont assis la notoriété des équipes de bénévoles qui s'investissent à nos côtés.

Nos sponsors ne se sont pas trompés et nous sont fidèles.

 Ce sont les trois communautés de communes, le Conseil Général, la Région, les communes séparément, la SDEI, la fédération de pêche, le syndicat mixte de rivière, et nos entreprises locales.

L'année 2015 marquera les vingt ans de l'association. Nous espérons une mobilisation sans précédent, et bien sûr l'opération se terminera par un repas cococté par notre grand chef "Chevalier Michel Meissonnier" épaulé par Guy Meffre 

 

 

 


Réagir

CAPTCHA