L'Isle-sur-la-Sorgue

L'Isle-sur-la-Sorgue ou "Venise comtadine" est baignée de multiples bras de la Sorgue. C'est sur son territoire que se situe le "partage des eaux",  où la rivière,  qui arrive directement de Fontaine de Vaucluse, se divise en plusieurs bras pour commencer à former le bassin des Sorgues.

 

Ce "partage des eaux", véritable havre de frâcheur, est  autant apprécié des touristes que des L'Islois qui goûtent le charme de ce coin encore sauvage à deux pas du centre-ville. 

 

La cité incite  aussi à la flânerie le long des bras de Sorgue  qui forment un réseau tentaculaire entraînant des roues à aubes moussues, témoignage de l'époque où l'on utilisait la force hydraulique de la rivière.

Prendre un repas à une terrasse de restaurant au bord de l'eau,  chiner dans les multiples villages d'antiquaires, autre spécificité de la ville, voici autant de moments agréables qui font de L'Isle-sur-la-Sorgue une petite ville où il fait bon vivre. 

 

René Char, grand poète du XXème siècle et  résistant, est né à L'Isle et y a passé sa jeunesse. Il a toujours exprimé son attachement pour la Sorgue.

 "Je me rends compte que l'enfant que je fus [...] a eu beaucoup de chance. J'ai marché sur une rivière pleine d'anneaux de couleurs et de danses de papillons..."

 

 


Réagir

CAPTCHA