Le Partage des eaux

A 8 km de sa source, la Sorgue se sépare en deux bras sur le territoire de L'Isle-sur-la Sorgue, à environ 1,5 du centre-ville : c'est le partage des eaux. L'eau se partitionne désormais entre la Sorgue d'Entraigues et la Sorgue de Velleron.

La séparation des eaux est faite suivant le décret du 27 mars 1852, dans la proportion des 5/12ème pour Velleron et 7/12ème pour Entraigues.

Les seuils qui assurent cette séparation ont une longueur de 56 mètres pour celui du côté de L'Isle (Sorgue d'entraigues) et de 40 mètres pour celui du côté de Velleron.

Ces murs sont couronnés de pierres de taille et arasés à 1,80 m en contrebas de la façade supérieure du pilier de la vanne de prise du canal des Espélugues. Ils sont parallèles et viennent aboutir à un mur surélevé de 1mètre au dessus du niveau du couronnement des déversoirs.

L'écrivain Robert Donato y situe l'un de ses romans : "Le Passeur des Espélugues" (2008). L'appellation "Espélugues" faire reférence au terme provençal "espeluco" (de spelunca) qui signifie : grotte, caverne. Il rappelle l'origine de cette Sorgue, surgie de l'excavation de Fontaine-de-Vaucluse.


Réagir

CAPTCHA