Le bassin de Bouïgas

A L'Isle-sur-la-Sorgue, le bassin de Bouïgas, c'est l'endroit où, comme on dit en provençal, l'eau "bouroule" le fond.

C'est le départ des bras, du Quai du Nord, de Fabre de Sérignan et de Saint Jean.

En amont du Pont Neuf, on peut voir trois vannes qui alimentaient la Sorgue de Saint Jean; (c'est derrière ces vannes que l'on retrouvé noyé notre garde pêche dans les années 75/80).

 

Les conques que l'on voit servaient à alimenter une usine à soie située dans les dépendances de l'auberge Notre Dame.

 

Jusqu'en 1820 environ, Bouïgas était le lieu où les bateaux étaient attachés durant la période de fermeture de la pêche; un garde surveillait pour que personne ne parte pêcher. Dans ce coin se trouvait aussi une réserve équipée de blocs et d'épis pour empêcher les gens d'envoyer l'épervier(filet rond dont le bord est garni d'un chapelet de balles de plomb).

C'est le maire FELIX qui avaient fait placer ces blocs avec crampons.

 

D'après le livre de Julien GUIGUE, "Les pêcheurs de L'Isle-sur-la-Sorgue",  le maire JOURDAN prit un arrêté en date du 12 juin 1854.

L'article 1 rappelle qu'il "est formellement interdit de couper les herbes qui naissent dans la Sorgue et que servent de refuge aux jeunes poissons".

L'article 2 "exige que chaaque année, dans les premiers jours où le temps de la pêche est suspendu, les pêcheurs amèneront leurs bateaux au Bassin de Bouïgas, à celui des Cinq Eaux et autres lieux qui seront désignés, où ils seront enchaînés, comme jadis, pour y rester jusqu'au jour de la nouvelle ouverture de la pêche".

 

N'oublions pas de signaler les réjouissances qui eurent lieu le 20 novembre 1829, entre autres au Bassin de Bouïgas, à l'occasion du passage de la Duchesse de Berry (belle-fille de Charles X, roi de France de l'époque). Une course de bateaux eut lieu avec un départ en amont du pont; le vainqueur fut AUDOUARD. Ensuite, les pêcheurs exécutèrent une pêche dans les eaux bassin, et les poissons furent offerts à la Princesse.

 

C'est à partir des années 50 que chaque année se déroulèrent des jeux nautiques, concours de plongean, course de nage, jeu de tonneau, course aux canards... Et c'est au Bassin qu'eut lieu le 1er Corso Nautique. Les joutes avaient également lieu au Bassin.

 

Rappelons que chaque année, le 3ème dimanche de juillet,, au cours de la Pêche d'Antan, les Pescaïre Lilen font une démonstration des différentes techniques de pêche d'autrefois (non au bassin, mais sur le plan d'eau de la caisse d'épargne). Certains instruments permettaient de pêcher en trop grosse quantité et ces techniques sont maintenant interdites pour éviter de déséquilibrer l'écoystème de la rivière.

 

ANECDOTE.

Pour l'histoire, le Bassin était le lieu où Gaston IMBERT buvait son pastis en parlant à la Sorgue.

Un jour, après avoir... longuement parlé à la Sorgue, il tomba dans la vanne de la minoterie Bouffier, et passa dans le bief de la turbine, qui était arrêtée. se retrouva sans une égratignure dans la Sorgue du Quai du nord.

Mais c'est vrai que Gaston était un véritable poisson!!!

 

 


Réagir

CAPTCHA